1 Janvier

1 Jan 2011 by admin, 3 Comments »

Libre !

Comme le stipule l’article 6 de l’autorisation délivrée par la préfecture de police de Paris, la période de piégeage s’est terminée le 31 décembre. Elle n’a durée qu’un mois.

Aussi, j’attend avec plaisir les retours de la docteur en éco-éthologie Caroline Henry concernant son analyse du terrain et du déroulement du piégeage afin de vous faire part de nos réussites. Ce que nous pouvons déjà dire et les chasseurs parmi-vous nous le confirmerons, c’est qu’il était difficile en un mois de piéger Goupil. Il semblerait qu’il ait migré de domaine et certainement fuit nos odeurs. Vulpes vulpes continue à entretenir sa légendaire réputation d’animal rusé. En tous cas, ce canidé est plus inquiet que le petit fauve.

Malgré les 9 mois de patience pour avoir les autorisations de piégeages et la réalisation de celui-ci durant le seul mois de décembre, nous n’avons pas eu de renard, nous ne les avons pas équipé de colliers GPS et nous n’avons donc pas de coordonnés GPS de leurs positions à Paris. Tampis. Il n’a pas été au rendez-vous malgré tous nos efforts. Nous sommes allés au bout de nos engagements et au plus près de lui ou elle. Les renards parisiens restent libres, sans bracelet électronique et autre carte sim.  Nous, nous sommes heureux du chemin parcouru. Que dire de cet univers végétal emballé par les cristaux de décembre et transformant quelques matins en canevas pour de naturel dripping ? La nuit orange de Paris qui ressemblait a un fantôme roux ne me consolait pas des lapins posés par Vulpes vulpes. Cependant, je m’amusais des mondes qu’ils nous faisait traverser. Sans lui, pas de rencontre avec des personnes formidables comme Michel Neff, Caroline Henry, Sylvie Laidebeure, Romain Jacquet…  Les amours de Vulpes vulpes à Paris, nous ont conduis à surprendre une chouette, un jeune hérisson, des énormes chats, deux beaux geais et même des jeunes girafons… Les renards parisiens, même absents, sans coordonnées gps, nous inspirent encore le goût d’aller vers l’autre, encore, faut-il partir à l’aventure même à côté de chez soi.

Bientôt, je vous ferai part un peu plus formellement de tous ces affects.

Merci à Julie et Clément pour leurs petites douceurs :

3 Comments

  1. Rudy says:

    Pas de renard ! tant pis !
    c’était un beau projet.
    un film sympa pour aimer les renards: Fantastic Mister Fox.

  2. chasseresse says:

    Super info! Cela m’a beaucoup aidé pour un travail! :-) Many thanks! It was nice and very useful info! (sorry for my english) :-)

  3. JACK says:


    GENERIC PHARMACY : -==== Respiratory Cure ====-

    Order Good Generic Drugs Today!…

Leave a Reply