Projet

16 Oct 2010 by admin, 1 Comment »

La probable rencontre de Renards Roux dans Paris ou le suivi des relations entre les individus de l’espèce Vulpes vulpes dans la ville de l’Amour.

Aujourd’hui, l’Humanité vit majoritairement en Ville. Comment sensibiliser cette population urbaine sur sa responsabilité et son rapport à une nature dite “sauvage” précisément dans son cadre de vie et au quotidien ? Peut-être en lui donnant le goût d’aller vers l’Autre. Le Renard Roux (Vulpes vulpes), cet animal, être sauvage, nous inspirant ruse et liberté, vit à côté de nous, à Paris. Ce carnivore au régime alimentaire opportuniste est aussi un sujet de controverse qui porte la mauvaise réputation de « chasseur de poules » : Il est tantôt considéré à tort comme un nuisible selon les arrêtés Préfectoraux, tantôt avéré comme un facteur de régulation des populations de rongeurs par les écologues, enfin, il est un modèle d’étude scientifique passionnant. Vulpes vulves, d’apparence fragile (5-6 kg), en proie à l’homme, à la destruction de son habitat naturel, aux dangers de la route, aux maladies, a toujours réussi à survivre grâce à sa formidable capacité d’adaptation. Cette force, il la tire de la grande variabilité de son comportement alimentaire, spatial, reproducteur et social. Ainsi, ce petit canidé, ce co-détenu de la chaîne alimentaire rendant des services de dératisation à la personne est présent presque partout sur la planète. Et depuis quelques temps, il est également observé dans les grandes villes telles que Londres ou Genève, leurs populations sont étudiées et sont bien connues… Cependant, à Paris, où sa présence reste plus discrète, il pâtit encore de l’ignorance et des a priori de la majorité. Ainsi, à la manière de scientifiques qui respectent des protocoles expérimentaux, nous proposons un suivi de deux renards. Grâce à des outils d’observations contemporains comme le GPS/GSM, nous tenterons de comprendre la nature de leurs relations et comment cette espèce cohabite avec l’Homme dans un espace urbanisé tel que Paris. Bientôt, vous pourrez vous initier à l’éco-éthologie et tenter d’appréhender Vulpes vulpes, de reconnaître cet “Autre”, vivant à côté de nous”, irréductible et poétique, échantillon d’une biodiversité fragile qui nous fait Humain.

One Comment

Leave a Reply