28 May
2010

Naturel brut

Vulpes Vulpes (www.vulpevulpe.com)

pour l’exposition « Naturel brut »

La probable rencontre de Renards Roux dans Paris ou le suivi des relations entre les individus de l’espèce Vulpes vulpes dans la ville de l’Amour.

17 Mar
2010

Blog

Bonjour,

Ce blog rendra compte du développement du pistage des renards parisiens.

30 Jan
2010

Esquisse

«La diversité biologique est la diversité de toutes les formes du vivant. Elle est habituellement subdivisée en trois niveaux : – La diversité génétique, qui est définit par la variabilité des gènes au sein d’une même espèce ou d’une population. Elle est donc caractérisée par la différence de deux individus d’une même espèce ou sous-espèce (diversité intraspécifique). – La diversité spécifique, qui correspond à la diversité des espèces (diversité inter spécifique). – La diversité écosystémique, qui correspond à la diversité des écosystèmes présents sur Terre, des interactions des populations naturelles et de leurs environnements physiques. La biodiversité ne concerne pas que les espèces sauvages mais aussi les espèces domestiques et cultivées, toutes les espèces à valeur vivrière, notre garantie alimentaire.»

Document de travail du projet COAL >>>

« La biodiversité est la dynamique des interactions entre organismes vivants dans des milieux qui changent.»

Conférence de Jacques Weber (entre autres biologiste), le 24/04/2007 dans le cadre : SiS – Grand Nancy Terre de Sciences et d’innovation.

Voir la vidéo >>>

La biodiversité, ou diversité biologique, constitue le tissu vivant de la planète. Elle recouvre l’ensemble des formes de vie sur Terre, les relations qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l’origine commune de la vie. Le concept de biodiversité comprend donc de façon indissociable :

* la richesse du “ catalogue “ – encore très incomplet ! – des formes du vivant

* la complexité et l’organisation des interactions entre toutes les espèces vivantes (dont l’être humain) ainsi qu’entre ces espèces et leurs milieux naturels.

Il faut considérer la biodiversité dans l’évolution continue de la vie sur Terre – dont l’espèce humaine est devenue un acteur majeur. Elle se considère à plusieurs niveaux :

* diversité des gènes (diversité invisible qui est à l’origine de la biodiversité) * diversité des espèces (dont l’espèce humaine), * et diversité des écosystèmes (dont ceux abritant une forte biodiversité endémique et menacée)

Elle prend également en compte toutes les échelles de taille, d’espace et de temps : des microorganismes aux éléphants, de quelques secondes aux années, siècles ou ères géologiques, de la flaque d’eau et du camembert (oui c’est un écosystème !) à la forêt amazonienne ou même à l’ensemble de la biosphère.

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodiv/index.php?pid=decouv_chapA